La fabrique de la ville caribéenne

Images du livre
A paraître

La ville caribéenne constitue un objet d’étude singulier et méconnu. Ces établissements humains hétérogènes, parfois héritages des premiers temps coloniaux, concentrent les activités économiques et le pouvoir politiques. La ville attire par sa richesse et offre de multiples opportunités. La lecture de ce type d’espace est complexe, les contradictions abondent dans ces territoires sont composites, désarticulés, fragmentés, mouvants, entre violence et métissage. Insolents îlots de richesse voisinent avec de vastes poches de pauvreté et d’exclusion. C’est la ville refuge des démunis et des sans-logis et sans papiers, les invisibles, les plus vulnérables aux différents risques naturels récurrents. 

La ville caribéenne, d’aspect chaotique, juxtaposant des fragments de modernité et de doux exotiques anachroniques, objet social et vitrine politique, ouvre un champ d’investigation particulièrement riche. L’objectif de la présente étude est d’analyser les processus de fabrication de cette ville, de donner du sens à l’enchevêtrement de ces établissements humains qui font la ville, où les autoconstructions submergent au quotidien d’ordonnancement urbain projeté depuis les temps coloniaux ; d’où l’intérêt d’interroger les modes de d’organisation sociale initiées par les habitants.

Formats disponibles
Direction d'ouvrage: Olivier Dehoorne, Jaime Aragon Falomir, Karine Jadotte Bouchereau
Auteur: .
Collection: Espace, territoires et sociétés
Thématique:
GÉOGRAPHIE
Mots-clés: aménagement du territoire, Caraïbe, île, urbanisme, ville
Langue: Français